Le Concepteur Web - Produits, offres, nouvelles

Articles

Le référencement organique, atteindre une position meilleure dans Google par quelques simples trucs !

3 décembre 2019

Vous n'êtes pas seuls à vouloir atteindre la première page des résultats Google. Votre compétiteur ou compétitrice le veut probabement autant que vous et c'est ici où il faut une bonne dose de réalisme. Même si votre entreprise de référencement peut travailler bien fort, si vous n'êtes pas aussi prête ou prêt que la compétition à investir temps (pas toujours de l'argent), alors il est inutile de croire qu'en faisant peu vous obtiendrez mieux. Voici donc quelques conseils, donnés gratuitement et applicables gratuitement, pour aider votre référencement.

Voici les sujets que nous aborderons :

  1. Votre compétiteur aussi veut être premier
  2. Le contenu est ROI
  3. Un mot-clé à la fois
  4. Une routine de rédaction
  5. Trouver des partenaires de liens 

Votre compétiteur aussi veut être premier

Jetez un oeil à la première page de résultats sur les mots-clés où vous souhaitez apparaître. Habituellement, vous trouverez au moins 3 premiers résultats qui sont des "annonces", du contenu mis en avant et payé au moteur de recherche, puis, sous ceci, des entreprises et résultats qui se démarquent pour plusieurs raisons. L'ensemble de ces entreprises tiennent à leur positionnement. Pour arriver sur la première page des résultats, près de 200 facteurs différents interviennent dans l'algorithme de Google et les maîtriser est le lot de seulement... Google. Quelques uns cependant sont disponibles et je vous en donne ici 4 qui peuvent déjà faire beaucoup pour vous, appartenant à ce que nous appelons le référencement "organique". Lire ici améliorer sont sort dans les résultats sans payer.

Le contenu est ROI

J'en ai longuement fait état sur mon blogue, le contenu de qualité est le premier des grands changements faits par Google comme exigence pour le référencement. Finies les tactiques ratoureuses, les articles longs, complets, étoffés, contribuent davantage au référencement que les répétitions infinies de mots-clés sur des pages de 100 mots et moins. On parle de 1200 mots comme minimum bien souvent, 2500 mots seraient infiniment plus sérieux et payant en référencement. Mais ce n'est pas tout. Le contenu doit informer, être digne d'intérêt, ne pas bêtement remâcher ce qui se trouve ailleurs et donc avoir son exclusivité. Les images aussi intéressent de plus en plus Google, des capsules vidéos, des graphiques, des tableaux explicatifs, etc. Si vous n'avez pas ce temps à investir, il est alors probablement utile d'engager quelqu'un qui le fera pour vous. 

Un mot-clé à la fois

Il est inutile de se lancer partout et sans direction réfléchie pour "placer" des mots-clés. Une structure d'information sera infiniment plus utile, un mot-clé à la fois mais bien travaillé, pour donner le positionnement espéré, ou s'en rapprocher. Je fais du web, je fais de la rédaction pour le web, je fais du référencement, des sites transactionnels, toutes ces expressions sont des mots-clés, mais je dois les adresser un à la fois, chacun avec des articles qui répondent à cette exigence de contenu ROI.

Une routine de rédaction

J'ai trop vu des personnes s'investir chaque jour au début, puis, ralentir la candence pour finalement abandonner. J'en ai été et je lutte avec acharnement contre moi-même pour ne pas y revenir (à cette lâcheté). Aussi, un calendrier de publications, calendrier éditorial, vous sera d'un grand secours. Commencer simplement par inscrire sur une feuille ou un tableau des sujets, thèmes, citations, que vous pourriez exploiter. Ne vous censurez pas. Vous aurez en faisant bien l'exercice suffisament de sujets (allez jusqu'à 30 !) et ainsi, pourrez piger le moment venu pour rédiger avec un éventail de choix à traiter. Ensuite, donnez-vous un moment, comme on le fait pour le gym, la méditation, etc. Ensuite, agissez !

Trouvez des partenaires de liens

Votre article est rédigé ? Faites ensuite le travail de le partager sur les médias sociaux ! Mais pas seulement là ! Trouvez autour de vous des connaissances qui possèdent un site Internet et qui peuvent relier votre message, pourquoi ne pas échanger des liens et de la mise en valeur entre vous ? Plusieurs entreprises connaissent la valeur d'échanger ce genre de "spotlight" et accepterons avec plaisir d'échanger avec vous ces "partages". Cette annuaire (Cylex Canada) est un autre endroit de partage à ne pas négliger. En sommes, activez-vous et vous verrez lentement votre site web gagner chaque semaine de meilleures positions.

Je suis Martin Comeau, concepteur web et référenceur.